accueilbiographiebibliothequetemoignagearchives
bar-up
Biographie de Delphine Jacquart   The biography of Delphine Jacquart

Delphine Jacquart, de son vrai nom Brigitte Tavitian, est née dans cet Orient qui a bercé son enfance autant que ses rêves de jeune fille. Joyeux, rieur, bruyant, mais surtout tolérant, le pays des cèdres accueillait sous ses cieux cléments l'appel du muezzin alors que sonnaient les matines. La pluralité de ces religions et leur cohabitation intelligente, empreinte de respect, la marquèrent profondément et à jamais.

Lors de son départ pour la France, elle emporta dans ses bagages les souvenirs de sa terre natale : ces odeurs qui enveloppent et réconfortent, ces bruits familiers si particuliers à cette région et cette façon de vivre unique! Une manière pour elle de garder une trace de cette insouciance propre à une enfance heureuse, de l'espoir d'un jour meilleur, d'une chaleur dans le froid et d'un réconfort dans la tourmente.

Poursuivant le chemin de sa vie, elle s'est installée au Québec où, après l'obtention d'une licence en droit, elle a œuvré dans le domaine juridique. Ses souvenirs sont devenus la trame de fond du temps qui passe, de morceaux de vie abandonnés sur trois continents qu'elle rapatriera et transformera en récits.

Delphine Jacquart a vécu la dualité de deux cultures : orientale par ses racines paternelles et, européenne par celles de sa mère, pour s'apercevoir finalement qu'elle n'appartiendrait jamais totalement à l'une ou à l'autre. Elle décidera alors de bâtir un pont entre l'Orient et l'Occident et faire voile dans ces eaux communes, prenant le meilleur de chacune. Dans ses écrits, elle nous ouvre la porte de son monde intérieur.

En 2014, un premier livre de récits poétiques voit le jour, Mémoire-Memory 1915-2015, aux éditions de l'Apothéose. Le texte Khatch Kar, (extrait de Mémoire 1915-2015,) fera l'objet d'une adaptation théâtrale. Interprétée par la Troupe Hay Pem, la pièce, Je m'appelle Gomidas, sera présentée en mai et juin 2015 à l'occasion du 80e anniversaire du décès du grand compositeur et prêtre Gomidas, sous la direction artistique de Nancy Issa Torosian (récipiendaire du Prix Paul Buissonneau 2016).

En 2016, un deuxième roman invite le lecteur à une réflexion sur la bipolarité, J'suis Fu#&ké dans la tête, écoute mon âme, aux éditions de l'Apothéose. Avec la complicité de l'Association Culturelle Arménienne Tékéyan, l'auteure initie une rencontre exceptionnelle entre Gomidas et Émile Nelligan, deux génies contemporains, unis par le talent et la folie, lors d'une soirée hommage, le 5 mars 2017.
Voir extraits (section archives)

En 2018, À l'occasion du 140e anniversaire de naissance de Siamanto (1878-1915), l'auteure rend un vibrant hommage au poète. Son troisième roman intitulé, Siamanto, mon amour, entraîne le lecteur dans l'univers des poètes maudits de 1915.

Delphine Jacquart est membre de L'UNEQ (L'Union des écrivaines et des écrivains québécois.)

 
Delphine Jacquart is the nom-de plume of Brigitte Tavitian, a Bel Canto singer in her youth. This musical background, an integral part of her soul, has forged an almost musical harmony and color into the poetry of her stories.

She was born into a world whose Oriental civilization was both her cradle and the inspiration for her childhood and girlish dreams. The welcoming tolerance of the Lebanon provided a home in which the call of the muezzin co-existed with the matin bells, in a world at once happy, laughing and warm. She was deeply affected by the harmonious, intelligent and respectful cohabitation of religions and cultures.

She carried precious memories of her place of birth when she left for France. The everyday smells which had surrounded and comforted her, the familiar sounds which were unique to the way of life of the Lebanon followed her. It was a way for Delphine Jacquard to protect the innocent and happy memories of her childhood, and inspire hope for a better future, for warmth in the cold, and for relief at times of distress.

Her life continued with a move to Québec, where she began legal work after graduating with a law degree. Her memories became the underpinnings of her world, those fragments of life on three continents kept alive as stories. She experienced the duality of her two parental cultures. She realized that she could never relate completely to the Oriental roots of her father, or to the European origins of her mother. She decided to build a bridge between the two cultures, and to fuse the best of both.
bar
  facebook amazon
info@delphinejacquart.com
 
coin-1   coin-2